Ce qu'ils en disent

Lionnel témoigne :

Je suis venu consulter Gaëlle « pour voir »… et on a travaillé ensemble plus d’un an ! En fait, je voulais d’une part comprendre pourquoi j’avais des sciatiques à répétition et d’autre part apprendre à être plus en accord avec moi-même, à m’affirmer dans ce que je suis.

Dans les premières séances sur table de massage, je sentais des parties de moi très verrouillées qui ne communiquaient pas entre elles. Grace au travail corporel de Gaëlle, j’ai senti, lors de plusieurs séances mon corps « gonflé » comme le bonhomme Michelin. En fait, je me sentais de plus en plus unifié, global, présent jusqu’au bout des doigts. Au fur et à mesure des séances, j’ai découvert des parties de moi inexistantes auparavant dans mon schéma corporel. C’est comme si je me réappropriais des parties de moi ; je me suis senti plus ancré, plus centré. Ca m’a également permis de me relâcher et notamment de détendre ma mâchoire qui était particulièrement contractée.

Je me souviens d’une séance forte où Gaëlle travaillait au niveau de mes viscères. J’ai senti des tremblements de partout comme si j’avais déverrouillé quelque chose et ça a fait comme une vague que je ne pouvais plus maitriser, comme si avant je voulais tout maitriser et là je ne pouvais plus, je me suis senti libéré de devoir maîtriser tout dans ma vie.

Le travail avec Gaëlle a également enclenché des prises de décision : au travail, comme chez moi, je me suis affirmé. Des collègues m’ont d’ailleurs témoignés qu’ils me trouvaient changé. Je me suis senti plus fort physiquement et mentalement pour m’affirmer et notamment prendre du recul par rapport au jugement des autres, le regard des autres est devenu moins important. Maintenant je peux être vraiment moi.

Une séance de mouvement corporel m’a également marqué : on était debout et Gaëlle m’a fait travailler l’ancrage des jambes. J’ai senti ma force, ma stabilité, mon ancrage. Et maintenant, quand je travaille corporellement dans d’autres occasions (Aïkido, séance de micro-kinésie…), je sens mieux mon corps, l’ancrage dans ma matière corporelle, dans l’ensemble de mes cellules. C’est comme si le travail avec Gaëlle constitue un socle de perception maintenant pour ma vie quotidienne.

Pierre témoigne :

Je pratique le tennis en compétition. Conséquences : douleurs aux genoux, à l’épaule, au coude, raideur des hanches, de l’épaule et de l’avant bras... Tous les ans, j’avais l’habitude de consulter un ostéopathe afin de retrouver de l’amplitude et du relâchement au niveau des membres. Le résultat était immédiat mais mon corps reprenait petit à petit sa raideur et ses tensions « habituelles » !

La découverte de la SPP m’a permis dans un premier temps de prendre moi-même conscience de mon corps. Par un mouvement lent, de faible amplitude, sur mes articulations et mes muscles, je percevais les relâchements, les déblocages et l’amplitude croissant de mes mouvements. Je redécouvris de l’amplitude et de l’élasticité dans mes mouvements. Au tennis, mon service, mes déplacements sur le terrain sont devenus plus souples : moins en force avec des échanges plus rapides et plus précis.

Afin de garder de l’amplitude et du relâchement tout en pratiquant le tennis intensément, la SPP m’a permis dans un deuxième temps de pratiquer moi-même les mouvements avec lenteur au niveau des parties de mon corps « tendu » par un match ou tout simplement par prévention ou par plaisir de me sentir « détendu ».

Je suis devenu mon propre « soigneur » ! J’évite ainsi les tendinites et les pauses tennistiques plus ou moins longues pour me remettre.

D'autres témoignages à venir :